Philharmonie de Paris  

Votre panier

Le panier est vide.

Accueil / Page détail / POLI n°11

POLI n°11

> Politiques sonores

Envoyer à un ami

POLI n°11

Politiques sonores

Collectif

Pourquoi parler de sons dans POLI, revue dont le champ d’intervention intellectuel concerne d’ordinaire les politiques de l’image ?

Tout simplement parce que le fait sonore entretient de multiples relations avec le visuel, et à l’heure où la notion de « culture visuelle » peine encore à s’imposer politiquement dans le monde francophone, il s’agit, en premier lieu, de repenser la complexité des rapports entre le son et l’image, de mettre en évidence l’articulation du visible et du sonore dans un continuum sinon matériel, au moins de rapports de forces.

Les perceptions visuelles et auditives sont distinctes, le fait est entendu, pourtant l’ensemble de ce qui composait l’expérience sensible a été (re)défini par l’artisanat scientifique, l’industrie et les médias, les possibilités mécaniques de l’enregistrement conférant une nouvelle matérialité tant aux images qu’aux sons. Leur articulation est forte, mais encore s’agit-il de la penser comme un problème scientifique et politique de plein droit. 

Vous avez aimé, vous aimerez aussi...