Philharmonie de Paris  

Votre panier

Le panier est vide.

Accueil / Page détail / Musique et mondialisation

Musique et mondialisation

Envoyer à un ami

Musique et mondialisation

F. Benhamou, P. Albèra, M. Buydens, P. Chantepie ...

L’une des premières tentatives des présocratiques fut de chercher à transformer le chaosmos primitif en un cosmos. Soit un ordre, des lois, des échanges codifiés et normalisés, qui devaient permettre de jeter les bases d’un système politique clos et pérenne, la res publica. Jamais toutefois ils ne purent éliminer la part d’insensé du monde primordial. Les philosophies qui s’ensuivirent ne réussirent pas plus à dissimuler ce qui lézardait leur volonté hégémonique de rationalité : la parole des mystiques, des fous, ou des indigènes. Cette réalité est avivée aujourd’hui avec la circulation des informations et des savoirs, en temps immédiat et immédiatement évolutif sur le web.

La musique fut l’une des premières formes esthétiques à connaître ces paradoxes et ces ambiguïtés. Immatérielle et universelle de nature et d’origine, elle n’en fut pas moins conduite à créer puis consolider des îlots de résistance, tels les écoles nationales, les courants folkloriques, etc. C’est cette dialectique entre expansions et mouvements de repli qui a scandé son histoire, partagée entre institutions pérennes internationales et groupes nomades sporadiques, respect des traditions et ouvertures aux métissages. Les premiers philosophes chrétiens évoquaient une musique des mondes et comparaient l’univers à une composition musicale. La musique tiendrait-elle sa puissance d’invocation et de séduction des liens mystérieux et multiples qu’elle tisse avec le monde dans sa totalité ? Ce livre tente d’explorer ces liens à partir de thèmes tels que la circulation des œuvres, la diffusion numérique, la protection du droit d’auteur, les Expositions universelles ou encore les nations et les nationalismes.

Le sommaire
- L’accélération des échanges (Françoise Benhamou : professeur des universités)
- L’avant-garde après la guerre (Philippe Albèra : musicologue, directeur des éditions Contrechamps)
- Le monde, cette terre à enclore… (Mireille Buydens : avocate, professeur à l'Université libre de Bruxelles)
- Numérique : chiffre musical de la mondialisation (Philippe Chantepie : chef du Département des études, de la prospective et des statistiques)
- György Ligeti, citoyen du monde ? (Alain Poirier : directeur du CNSMD de Paris)
- Philip Glass, l’artiste comme producteur (Franck Mallet : journaliste, critique musical)
- L’orchestre symphonique entre réalité et utopie (Joël-Marie Fauquet : directeur de recherche honoraire en musicologie de l'IRPMF/CNRS)
- La notion d’école et la mondialisation (Sylvie Pébrier : musicologue, chargée de cours au CNSMD de Paris)
- Les Expositions universelles à Paris au XIXe siècle (Emmanuel Reibel : maître de conférences à l'université de Paris-Ouest Nanterre)
- Musique et globalisation dans les communautés quechua de la Bolivie (Rosalia Martinez : ethnomusicologue, maître de conférences à l'université de Paris 8)
- L’Europe des nations et l’essor des nationalismes (Christian Accaoui : professeur d'esthétique au CNSMD de Paris)

Découvrez ces ouvrages réalisés autour de la programmation des saisons de la Cité en cliquant sur Collection : collection thématique en haut de cette page.