Philharmonie de Paris  

Votre panier

Le panier est vide.

Accueil / Page détail / Le Violon Sarasate, stradivarius des virtuoses

Le Violon Sarasate, stradivarius des virtuoses

Envoyer à un ami

Le Violon Sarasate, stradivarius des virtuoses

Jean-Philippe Echard

De Crémone en 1724 où il fut construit à Paris aujourd’hui où il est conservé, en passant par toute l’Europe du XIXe siècle jusqu’à la Russie et les Amériques, le violon Sarasate est passé entre les mains des plus grands luthiers (Stradivari), virtuoses (Paganini, Sarasate), experts et collectionneurs, qui n’ont cessé d’en enrichir la part biographique et légendaire — toute la portée historique du mythe Stradivarius.

Mené à la manière d’une véritable enquête, ce récit nous permet d’en retracer l’histoire, reconstruite à partir de sources, de témoignages et de l’observation de l’instrument. Stradivarius des virtuoses, le violon Sarasate concentre une mémoire sonore, musicale et lumineuse.

Jean-Philippe Échard est conservateur en charge de la collection d’instruments à archets du Musée de la musique. Ingénieur et docteur en chimie, auteur de nombreuses contributions scientifiques, ses travaux sur les matériaux et techniques de vernissage des luthiers des XVIe-XVIIIe siècles sont internationalement reconnus. Ses recherches actuelles en organologie (histoire des instruments de musique et des luthiers) s’inscrivent au sein de l’histoire culturelle, sociale, économique, matérielle et technique.


Vous avez aimé, vous aimerez aussi...